En Une

Vendredi 23 novembre 2018 à 20H30, Pierre Rimbert sera à l’Étoile Noire de Laon pour une rencontre-débat autour des médias.

Pierre Rimbert est journaliste au Monde Diplomatique, et membre de l’association d’analyse et de critique des médias Acrimed ainsi que du journal Le Plan B, héritier du périodique PLPL dont il était l’un des fondateurs.

Il est l’auteur de "Libération, de Sartre à Rothschild" (Liber-Raisons d’agir, 2005)

En guise d’introduction, le débat sera précédé par la projection du film « Pas vu pas pris » (1998) de Pierre Carles (documentaire, 1h30)

Projection à 20H00


Premier volet de la trilogie documentaire de Pierre Carles consacrée aux médias. Le 2 avril 1995, la chaîne de télévision Canal + censure le reportage « Pas vu à la télé » réalisé par Pierre Carles. Ce film aurait dû figurer dans la « journée de la télé » de Canal +, consacrée cette année-là à « la télévision, le pouvoir, la morale ». Carles fera le récit de cette censure dans le long-métrage « Pas vu pas pris » : conçu comme une comédie pleine de surprises et de rebondissements, peuplée de personnages hauts en couleurs, ce film est sorti au cinémaen 1998. Plus de 160 000 spectateurs iront le voir en salles. Vingt ans plus tard « Pas vu pas pris », il n’a toujours pas fait l’objet d’une diffusion à la télévision française, y compris sur les chaînes de la TNT. On a pu le voir, en revanche, sur le petit écran en Belgique, au Québec et en Suisse. Histoire d’une censure, montrant des hommes politiques et des stars des médias surpris en flagrant délit de connivence ou pourquoi l’information nous désinforme.

Étoile Noire
5, rue Saint-Jean
02000 LAON

.

La 8ème édition des Bobines Rebelles dans l’Aisne aura lieu le samedi 24 novembre et le dimanche 25 novembre à Merlieux, 13 rue des Victimes de Comportet 02000 Merlieux et Fouquerolles

  • SAMEDI 24 NOVEMBRE À 20H30 :

- 20h30 : « Sortez des rang » (1995) de Jean-Denis Robert (fiction, 1h26)

Cette adaptation du roman Le boucher des Hurlus de Jean Amila qui a été réalisée en 1996 ressortira dans les salles de cinéma courant 2019. Michel et sa mère vivent seuls dans la banlieue parisienne en 1919. Ils sont en butte aux sarcasmes des voisins car le père de Michel, mort à la guerre, a été fusillé "pour l’exemple" durant les mutineries de 17. Un soir la hargne des voisins dégénère, la mère de Michel est internée dans un asile d’aliénés tandis qu’il intègre un orphelinat religieux. Il réussit à s’enfuir avec trois copains lors de l’épidémie de grippe espagnole, bien décidé à retrouver le général des Gringues, surnommé le "Boucher des Hurlus", l’homme qui a fait fusiller son père.

Projection suivie d’un débat avec Noël Genteur « mémoire vivante du chemin des dames »
.

  • DIMANCHE 25 NOVEMBRE À 20H30 :

15h30 : « The Lab » (Vendeurs de guerre) (2013) de Yotam Feldman (documentaire, 1h)

Il est très rare de pouvoir approcher de près la guerre, les recherches de pointe en armement et en sécurité. Les hauts militaires israéliens que suit le réalisateur Yotam Feldman sont pourtant sans complexe. Ils ont du monde une vision parfois sophistiquée, ils lisent les philosophes et se reconnaissent dans les valeurs du progrès social. La plupart ont fait leur carrière en Cisjordanie, territoire occupé par Israël, qui leur a servi de laboratoire. Ils exportent à présent dans le monde entier un savoir faire hors du commun. Armement, sécurité, nouvelles théories militaires, ils ont inventé les drones ou le fusil à tirer dans les coins. Pour cela, les plus grandes armées du monde viennent les consulter et faire d’Israël l’une des plus grandes puissances exportatrices d’armes. Avec The Lab, nous pénétrons dans un monde très fermé, terrifiant et passionnant à la fois.
En ces temps de commémoration de la fin de Boucherie de 1914-1918, à quelques kilomètres du Chemin des dames et du « Centre d’entraînement aux actions en zone urbaine » de Sissonne, dans un pays comme la France, aujourd’hui 3ème plus gros exportateur d’armes au monde, où l’omerta sur l’industrie de l’armement est totale, la projection de ce film nous a paru essentielle.

Projection suivie d’un débat avec [Tristan Léoni, auteur de Manu militari ? Radiographie critique de l’armée (Le monde à l’envers, 2018)]

17h30 : « Ici et maintenant » (2018) de Chloé Legrand et Olivier Desagnat (documentaire, 56 min)

Capacité alimentaire, culture, viticulture, vivre ensemble, partage de savoirs, zéro déchet et économie circulaire, ce film trace le portrait d’une Gironde alternative, en transition qui fourmille d’acteurs, d’idées et d’énergies positives. De septembre à novembre 2017, les réalisateurs Chloé Legrand et Olivier Desagnat, de l’association D’Asques et D’Ailleurs, ont sillonné le département et rencontré des femmes et des hommes initiateurs de projets singuliers qui entrent en résonance sur tout le territoire. Le film raconte la transition d’un quotidien tranquillement résilient, qui opère par petits gestes et transforme en douceur la société pour un futur désirable.

Projection suivie d’une rencontre avec Chloé Legrand, co-réalisatrice.


Pendant ces deux jours, y aura aussi une buvette, une table de presse, et le soir un repas des partageux, où nous artagerons ce que chacun apportera.

.

Actualité

2010-2018 | SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0